Contact us now
+33(0)666894656

Le redressement judiciaire

Le redressement judiciaire fait partie des situations que tout chef d’entreprise peut être amené à connaître.

Que vous souhaitiez poursuivre votre activité ou non, vous avez besoin d’être conseillé(e) dans ce processus afin de préserver vos intérêts et ne pas subir, par exemple, de procédure de sanction.

Notre objectif est de protéger le dirigeant et son patrimoine à toutes les étapes, de l’entretien avec le mandataire judiciaire au tribunal de commerce.

Nous savons que c’est un moment délicat pour le chef d’entreprise et nous sommes là pour lui apporter des réponses concrètes et pertinentes.

Consultation libre

Je vous propose une première analyse de votre situation sans engagement de votre part.

Pour cela, merci de compléter le questionnaire ci-dessous.

Toutes les informations que vous nous transmettrez resteront confidentielles.

 

« A savoir : Une entreprise soumise à un redressement judiciaire se retrouve dans une situation décisive quant à sa pérennité au terme de la période d’observation. Cette procédure offre la possibilité d’envisager les recours possibles pour l’entreprise : soit un plan de redressement, soit un plan de cession.

La période d’observation (durée courant depuis l’ouverture du redressement judiciaire) permet d’estimer l’aptitude de l’entreprise à régler ses dettes. Le résultat de cette période d’observation est un élément fondamental dans le processus de redressement.

Si les résultats de l’observation n’autorisent pas la société à payer ses créances, cette dernière sera dans l’obligation d’opter pour une solution externe de reprise. Dans ce cas, l’entreprise aura recours le plus souvent à un plan de cession des actifs. Cette mesure est prévue par les articles L631-22 et L642-1 à L642-5 du Code de Commerce. Cependant, la reprise par un tiers est possible via un plan de redressement si ce partenaire fournit les ressources économiques suffisantes à la présentation d’un tel plan. Ainsi le tiers qui reprend l’entreprise investit dans le capital.

La décision d’opter pour une formule ou une autre peut s’avérer problématique.
Il faut alors bien comparer les deux possibilités avant de faire un choix.

Il sera impératif de connaître les différents avantages et inconvénients de chaque procédure avant de lancer un plan de reprise donné. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *